L’ancien français, le blog et moi…

Au départ de ce blog, il y a beaucoup de petits événements et de non-événements, des gens précieux aussi… Alors aujourd’hui j’ai envie de vous raconter un peu d’où m’est venue cette idée saugrenue d’avoir un blog.

pourquoi je blog

  • L’importance de PapaCoq…

Le besoin de vous raconter un peu ce blog pas très rangé à mon image et tout petit est venu d’une discussion avec PapaCoq. Nous parlions de nous (Oui, être un peu auto-centrés ne fait pas de mal parfois). Nous parlions du soutien que nous étions l’un pour l’autre et des surnoms imagés dont je l’affuble parfois pour lui dire tout ce qu’il représente pour moi. Nous avons donc évoqué le temps un peu lointain où je lui faisais des petits dessins pour le lui dire.

les amoureux

Il m’a alors demandé où j’en étais de mes envies, dans mon blog et pourquoi je ne faisais plus de petits dessins…

– » tu fais moins de dessins, pourquoi? »

– « Ben… euh… parce qu’ils sont moches…!! »

– « Ben non! »

– « Ben si… »

-« Ben non…! »

– » Ben si…! »

Oui, oui, je sais… On a des vraies discussions de fond, avec des bons arguments et un vocabulaire tout à fait approprié!

PapaCoq étant têtu, il est quand même revenu à la charge et m’a rappelé que je ne faisais pas des dessins pour devenir  illustratrice (pour ça, il y en a des vraiment douées!) mais juste pour mettre en image comme je le voulais les petits mots de vocabulaire que je cherchais à mieux comprendre,à définir.

Je me suis alors souvenue de ce moment où j’ai eu envie de dessiner des  explications sur des mots aux différentes significations.

  • C’était à la fac…

Il y avait ma copine Marie et toutes les deux, on aimait bien sécher les déjeuners-salades de nos camarades pour s’offrir un Happy Meal au bout de la rue de Rennes! On mangeait le sandwich à 1€20 du CROUS quand on n’avait plus de sous, on jouait avec nos jeux du Mc Do ou ce de nos kinders surprises pendant les cours, je l’écoutais avec passion me parler du bleu et du rose (parce que le Rose c’est la Vie) et elle, très gentiment riait à mes petits dessins pourris où je dessinais une blague vaseuse sur ce que nous vivions en cours…

Marie, c’était ma copine d’anti-sèche, d’exposé, de choix de maillot de bain et de moufles chez H&M mais surtout mon acolyte pour supporter les cours d’ancien français avec une prof tout droit sortie du Moyen-âge qui tentait avec passion de nous faire traduire la chanson de Roland (que je n’ai toujours pas comprise…même la traduction…)

ancien francais

Même si je n’aimais pas ce cours, j’appréciais les explications de mots, d’expressions devenues courantes. Comment un mot, au fil de son histoire, des régions qu’il parcourait pouvait évoluer, se transformer et changer peu à peu de sens.

C’est le seul intérêt que je vois  à mes années de latin et d’ancien français, mais c’est déjà beaucoup.

C’est une question que je me posais petite, comment en est-on arrivé  à dire que le renard s’appelle renard et pas autrement?

Et puis il y a eu un prof un peu étrange, sorti de nul part, qui après nous avoir fait lire du Baudelaire avec un oral qui a failli tourner au drame (je lui avais dit que je détestais cet auteur et que ces poèmes n’avaient aucun intérêt…) m’avait demandé ce que je voulais faire plus tard et m’avait poussé un peu plus en me demandant ce que je voulais faire au-delà de mon métier… Timide, je n’avais pas vraiment répondu mais cela m’avait fait réfléchir…

A la fac, il y avait aussi les nombreux petits mots d’amour que je griffonnais pour PapaCoq et dans lesquels je dessinais les anecdotes du jour. (décidément je n’ai pas du beaucoup suivre…)

Alors, petit à petit, je me suis dit que je pourrais gribouiller les homonymes de la langue française en cherchant à comprendre pourquoi deux mots sont utilisés avec des sens différents.

  • Et puis il y a eu la vie de famille

Nous avons eu LaCrapule puis l’entrée dans la vie active et toutes ces envies sont restées en suspend.

Avec l’arrivée des enfants, j’ai commencé à bricoler un peu, j’ai eu une machine à coudre  et je me suis mise à envoyer des mails à mes sœurs, mon frère et mes parents pour montrer les nouveautés (au risque de les lasser)

Il y a eu de nombreuses heures passées sur internet pour passer le temps pendant mes trop longs congés maternités et petit à petit, l’envie de rendre un peu tout ce que je recevais sur la toile est venue.

Internet est un lieu de perdition temporellement parlant mais aussi un lieu de grandes richesses! Alors mon envie est née tout doucement… Pas devenir une blogeuse influente, ni une référence en terme de bricole mais être juste le début d’une petite envie, le début d’une inspiration, le début d’une explication pour des lecteurs potentiels.

  • Et aujourd’hui?

Pas de tapage, pas de grande communication autour du blog (voire une très grande timidité quand il s’agit d’en parler dans la vraie vie) mais des statistiques qui grimpent tout doucement et un grand plaisir à venir écrire, à lire vos commentaires… Des discussions dans la vraie vie, de jolies rencontres par blog interposés.

Une envie toujours plus grande de créer des nouvelles choses pour mon plaisir, pour faire plaisir et pour écrire et en garder une trace

Et puis ces petits dessins, même s’ils n’apportent pas grand chose, ils me font plaisir, mes 3 loulous les aiment, les yeux de Papacoq brillent et puis peut-être qu’en m’entraînant vraiment, un jour cela ressemblera à ce que je veux vraiment… Ils ne valent pas grand chose mais c’est aussi une trace des petits mots des enfants et de mes interrogations vocabulairesque (oui, ce mot n’existe pas… mais c’est dommage!)

Voilà, si je nous vous ai pas perdu en route, vous savez presque tout et je vous dit des immenses MERCI!

Merci venir me lire régulièrement

Merci de m’encourager par vos gentils mots, vos commentaires

Merci pour vos idées, vos suggestions!

Merci de partager autour de vous (même si cela me fait toujours tout drôle!)

Merci d’être là !!

C’est important pour moi de vous savoir présents !

Alors encore MERCI!!

Publicités

12 réflexions sur “L’ancien français, le blog et moi…


  1. On a un point commun, j'ai une licence de lettres modernes…en revanche, j'aimais bien les cours d'ancien français mais j'avais un prof super ! Pour l'explication pour Renard, c'était le nom d'un personnage, un goupil très rusé, devenu tellement populaire que l'on dit "renard" à la place de "goupil" 😉 (tu vois, je me souviens de mes cours d'ancien français ;-))

    J'aime

  2. Tu aurais pas été à l’ICP toi ? En lettres ? Moi aussi mes petits dessins étaient pour le Chti sur les bancs de la fac 🙂 Et je pense qu’un blog fait pour soi est ce qu’il y a de mieux, tant pis si on est pas des milliers derrière, on fait ce que l’on veut !!

    J'aime

  3. Bonjour,
    je découvre votre blog par cet article que j’ai lu en entier.
    Ah, si seulement il existait un livre de vocabulaire pour enfant bien illustré et qui expliquerait l’origine des mots !
    Je l’ai cherché vainement il y aune dizaine d’années lorsque ma dernière voulait toujours tout savoir d’un mot et que je séchais.
    Bon, sur ce, je m’en vais lire la suite.

    J'aime

  4. Oh c’est rigolo de découvrir que Marie est une de tes amies. Au début de mon blog, quand il n’y avait pas beaucoup de blog, je lisais souvent le sien. Une fille qui me semble très sympa. Puis je ne suis pas sportive du tout et j’avais plus assez de temps … mais elle est malgré tout toujours dans ma blogroll, pour les jours où j’ai du temps 😛

    Sinon, je les trouve tendres et mignons tes dessins.

    Merci d’avoir laissé des coms sur mon blog pour que je découvre le tien, frais comme j’aime.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s