Tu veux faire quoi quand tu seras grande??

Dans quelques jours je vais avoir 35 ans… bizarrement cet anniversaire m’effraie autant qu’il m’indiffère… Ce sera un anniversaire comme les autres. Habituellement, j’aime bien cette journée pleine de doux messages, de cadeaux et de sucreries. Mais je sens bien que celui-là il sera un peu différent.
Ce matin, j’ai réalisé que la barrière que j’avais mis enfant pour dire qu’on devenait vraiment adultes (et légèrement vieux) c’était 35 ans… Pourquoi? je ne sais pas, mais alors pas du tout… (pardon les copains qui ont 35 et plus, vous n’êtes pas vieux, c’est juste mon cerveau qui déraille encore ! promis je vous aime pareil qu’à vos 20 ans! 😘 )

35 ans… c’est dans ma tête que je mets une barrière… avec 4 enfants j’ai déjà les rides et traits fatigués d’une femme de 50 ans et j’ai des cheveux blancs en pagaille (qui me permettent de me teindre les cheveux en bleu et rouge pour être patriote 😉)

Je pourrais balayer d’un revers de main cette pensée enfantine qui dit qu’à 35 ans on est vieux et retourner siroter un mojito avec les copains et la famille pour fêter les jours qui passent et qui nous gardent unis et heureux ensemble.
Bien… mais en fait non… A la veille de mes 35 ans je me demande ce que je veux faire quand je serais grande (donc le 24 juin et les jours et années qui suivront…)


Ok me direz-vous… mais t’as déjà une vie de rêve… tu veux quoi alors? Ben je ne sais pas… Je garde les gosses, le mari, la belle maison, la famille aimante et les potes trop cools.
Côté professionnel c’est nettement plus flou… Je tente de transformer ça mais c’est pas évident…
Le médecin à dit “épuisement professionnel”. La psy a confirmé. Et alors, je fais quoi maintenant? Après avoir dormi pendant quelques semaines je continue ma cure de siestes entrecoupée de beaucoup d’interrogations…

Les rendez-vous avec la psy et les différentes conversations que j’ai pu avoir disent toutes un peu la même chose. Je suis créative. Mais je fais quoi avec tout ça? Je marche à l’instinct, à l’envie… c’est pas comme ça que je vais gagner ma vie. je me connais. Si je voulais chercher à créer pour vendre, je me mettrais des contraintes impossibles, je me mettrais une pression folle et surtout je perdrais mon sentiment de liberté car j’aurais le besoin d’être rentable (faut bouffer et éventuellement rembourser le crédit puisque je veux garder la belle maison 😅 )

Et enseigner alors, ça ne me convient plus? Ben si, j’adore mon métier mais pas comme je le fais actuellement. Plus pareil. Il me faudrait révolutionner pleinement ma façon de faire mais je me sens seule et surtout démunie et fatiguée pour me lancer…

[…]

J’ai fait une pause dans cet article car j’étais partie très loin dans une longue psychanalyse de moi-même et une analyse de mon métier dans un brouillon. Cela ne vous parlera pas forcément et surtout c’est trop brouillon, trop flou. Je garde ce fouillis pour moi, sinon on risquerait de me prendre pour une grande tarée!
[…]

En fait, j’ai un sentiment d’imposture dans tout ce que j’entreprends à la maison comme à l’école. Je ne me sens jamais légitime dans ce que je fais.
Un bon repas? ce sera grâce à la recette, à un coup de bol mais jamais grâce à moi. Une jolie création? Ce sera toujours perfectible, je vous montrerai l’ourlet de traviole… Du bon travail? ben quoi, c’est mon travail, c’est donc normal ce que je fais… Une bonne mère car j’ai fait quelque chose de bien? je vais vous répondre en citant mes erreurs… une copine sympa? ben ouais mais je vous dirais que j’ai oublié votre anniv’, que je vous ai pas appelé depuis 15 jours, que je ne savais pas que vous aviez un rhume…etc. La liste est longue. mais je suis incapable de dire que je suis capable ! ma seule capacité réelle et reconnue réside dans ma faculté à reconnaître mon incapacité, quelle ironie !😂

Alors je me retrouve là, bêtement face à mon écran pour essayer d’éclaircir mes idées, pour partager un peu avec vous pour élargir mon champ de vision. Mieux me comprendre et trouver une piste pour avancer et devenir une vieille épanouie 👵 (nan parce que si je deviens une vieille aigrie je vais avoir du mal à m’auto-supporter !)

Assez bizarrement malgré le tableau assez pessimiste que je viens de vous dresser, je vais bien. Je me sens heureuse, chanceuse et bien dans ma vie.

Si vous avez des idées, des partages d’expériences, des conseils, je prends ! que ce soit le nom de votre crème anti-rides, une astuce pour devenir amie avec un de ses « moi intérieur », une idée de reconversion, un pti sourire, une blague carambar, une annonce à passer pour vendre votre clio blanche de 1985… un truc quoi !

Merci de m’avoir lue et je reviens vite car je veux vous parler des 3 ans du SiMignon (et très bientôt des 12 ans et 6 ans des filles), je voulais vous montrer des astuces anti-tâches et quelques mots d’enfants… enfin bref, j’ai du boulot ici aussi !

Allez, je file faire une sieste!

Publicités

13 réflexions sur “Tu veux faire quoi quand tu seras grande??

  1. T’es la seule que je peux appeler Bouclette tout en étant sérieuse 🙂 Sinon va voir le site des fabuleuses au foyer… ça rejoint plein de choses que tu dis, et puis c’est plein de piqûres de rappel (et de coups de pied au c…mais aussi de mots doux qui font du bien)… Et aussi le mi-temps, c’est pas mal 😉 enfin faut pouvoir financièrement… c’est frustrant professionnellement mais moi j’ai décidé qu’avant le professionnel, il y a le personnel…donc je relativise… Plein tout plein de bisous !!! Et on vient quand là avec la blonde encore plus vieille que nous 2 ?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci super copine. J’ai été jeté un oeil sur le site des fabuleuses et j’y suis toujours 😉
      La question d’un mi-temps se pose effectivement mais je suis déjà un peu frustrée en classe avec un plein temps…
      Et pour se voir, on est là mais la blonde ne répond pas…

      J'aime

  2. Quand j’ai fêté mes 35 ans, je me sentais encore jeune mais j’avais dépassé ma limite d’âge que je m’étais fixée pour avoir d’autres enfants. Par contre, là j’ai fêté mes 38 ans et je commence vraiment à sentir que je rentre dans la case « adulte mâture » même si je ne le suis pas vraiment.
    A 62 ans, ma mère prépare son caveau et son plan obsèques Lol
    Pour le reste, il est temps que tu prennes confiance en toi. Je t’assure que suivre la recette ne suffit pas pour réussir un plat 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Rhôôô punaise je suis pas sûre d’avoir tout de suite des trucs inspirants à partager mais tu as déjà fait un grand beau chemin dans l’analyse… Tu aimes ce que tu as, ce que tu as accompli et tu veux garder tout cela : quelle réussite !

    Tu as réussi à cerner le truc qui tourne pas rond, non l’enseignement mais la manière de pratiquer ton métier : réussite aussi d’avoir mis des mots sur ce qui est fragile et perfectible !

    Tu es créative oui, tu es surtout à l’écoute, tu es gaie, tu gères l’imprévu comme personne avec le sourire, tu mets en valeur ce qui t’entoure…

    Tu sauras transformer ton boulot, soit accepter de lâcher la recherche de la perfection, soit trouver à l’exercer d’une manière qui te conviendra, peut être dans une école « parallèle »…
    Soit tu lâches la pression, tu deviens vendeuse à mi temps au marché St Pierre !

    Tout est possible, tu es un trésor, tu es intemporelle, aimante, farfelue, enthousiaste…

    Et pour ton anniversaire je te souhaite de laisser ton cerveau se reposer un peu… Tu juges trop durement tes capacités, tu es trop exigeante envers toi même… Sois indulgente…

    Et puis comme rappellerai mon Oolly, « aime, et fais ce que tu veux »

    💙💜💛💚❤️

    Aimé par 1 personne

    1. rhoooo mais je n’ai pas de mot… pfiouu… merci déjà ! pour ta présence, tes mots si tendres, ta « postive attitude » (oui je cite Lorie, c’est important !)
      Mon cerveau se repose, et vivement nos coktails dans un transat !

      J'aime

  4. Je me sens débordée avec 1,5 enfants et 1 chats, sans boulot prenant. Alors qu’est ce que je serai à ta place avec 4, un boulot prenant et le reste (la maison et le déménagement tu t’es démenée) ?!
    J’ai zéro conseils à donner je pense que ça ne peut venir que de toi mais de l’indulgence et accepter l’imperfection sont mes mantras personnels pour ne pas me laisser déborder !!

    Aimé par 1 personne

  5. Ton article est vraiment touchant. Je me reconnais quand tu dis que tu ne te sens légitime de rien, pour moi c’est pareil. Il faut qu’on oublie un peu d’être des femmes parfaites, vraiment ! Je te souhaite beaucoup de courage ❤️

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s