Mon acolyte, le syndrome de l’imposteur

Depuis 3 jours je suis en formation. Une formation qui m’intéresse, me booste. Le formateur a commencé par nous remercier d’être là puis il a dit une phrase du genre « si vous êtes là c’est que vous avez été reconnus, que vous êtes exceptionnels. » Derrière mon ordi, j’ai eu un petit sourire en coin, celui qu’on réserve quand on écoute quelqu’un qui parle mais qu’on n’y croit pas. Qu’on le trouve bien gentil à essayer de nous faire plaisir…

Puis il a insisté. Il l’a redit. Encore. Puis encore. Il y croyait vraiment. Il ne voulait pas nous séduire, juste nous le dire sincèrement. Nous étions géniaux. Nous étions des modèles. Nous étions choisis parmi d’autres. Nous étions exceptionnels. Il était là derrière son bureau, derrière son écran et il était sincèrement heureux de nous voir, de nous rencontrer, de nous former…

Après 1h, j’ai fini par envoyer un sms à PapaCoq pour lui partager ma surprise et surtout le début d’angoisse qui pointait… je ne suis pas sûre, vu sa réponse, qu’il ait compris que j’avais besoin qu’il me dise de quitter cette formation au plus vite…

Puisque personne ne semble prendre conscience que je ne suis pas vraiment à ma place, peut-être qu’il va me falloir les écouter. Peut-être que s’ils croient en moi, je devrais m’y mettre aussi ? Heureusement qu’il est prévu une séance de « comment donner confiance aux autres » lors de cette formation, cela va m’être utile 🤣

J’ai beau avoir des marques de confiance chaque jour, je me dis toujours que les gens le font par gentillesse, amour ou pitié mais jamais parce qu’ils y croient 😅 (et je ne dis pas ça pour qu’on me dise « mais si, t’es au top… », juste pour partager un peu le chaos de ma tête). Quand je réalise que j’ai fait quelque chose de bien, je ne me dis jamais que c’est parce que je suis quelqu’un de bien mais que c’est juste normal de le faire.

Je vous écrit en direct du métro car je vais poursuivre ma formation en présentiel. Peut-être vont-ils se rendre compte? L’avantage c’est que j’aurai révisé les gestes des 1er secours pour me rappeler comment on se met en PLS et vous faire ce petit dessin pour illustrer mes propos.

Mais dites moi, vous aussi parfois vous avez l’impression que le regard que les gens portent sur vous est différent de votre auto-jugement ?

Publicité

Une réflexion sur “Mon acolyte, le syndrome de l’imposteur

  1. Carrément! Tous les jours … on me remercie de ma présence, du travail que je fais pourtant au fond de moi, je me dis qu’ils vont bien voir que ce que je fais n’est pas à la hauteur … bon apparement si je ne suis pas à la hauteur ce serait uniquement de ma propre exigence…
    Et bizzarement, quand je dis  » je suis désolée, je n’ai pas fait du bon du boulot. J’aurai pu mieux faire. », les gens essayent toujours de me rassurer. Alors que pour moi, c’est un simple constat. Je fais ce que je peux mais je pense qu’il y a sûrement une personne plus compétente qui aurait fait mieux.
    Bref pas toujours pas facile de vivre avec un tel bazar dans sa tête!
    Tu n’es pas toute seule 🤗
    Bonne soirée et bonne formation
    Ps: j’adore ta caricature… je me reconnais à 100% 😁

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s