Et elle a eu 5 ans

5 ans. Si petite et si grande à la fois. 5 ans. Si petite et si grande à la fois. Elle ne le sait pas encore, fait semblant de ne pas nous croire mais elle grandit et s’épanouit ! 
Longtemps elle ne nous a pas cru quand on lui disait qu’elle allait bientôt avoir 5 ans. Elle rigolait, niait comme si cet âge lui semblait bien trop grand pour elle. 

Il faut dire que nous ne lui avons pas facilité la tâche le dernier mois. Elle ne savait plus si elle avait 4 ans ou bien 5 ans ou alors 5 ans pour de faux mais un peu 4 ans et demi… Nous avions organisé son premier anniversaire avec des copines 1 mois avant la date réelle de son anniversaire, puis il y a eu les 5 ans de l’école la veille des vacances et enfin, le vrai de vrai ce 16 juillet.

Et puis 5 ans, c’est l’âge de ceux qui vont en grande section, mais elle était encore dans « sa » moyenne section… Cela à suscité quelques questions, une légère appréhension pour laisser finalement la place à l’excitation d’avoir enfin 5 ans et de changer de classe.

La toute petite fille encore un peu bébé par moment de l’an passé laisse place à une jeune fille souriante, curieuse et encore timide et manquant d’assurance parfois. 

Elle écoute, observe et reprend dans ses jeux toutes les expressions et le vocabulaire entendus mais quand on lui pose une question, elle répond systématiquement qu’elle ne sait pas. Si nous sommes avec elle, elle ne saura plus écrire, ni lire, ni compter, ni dessiner… et pourtant dans le calme de ses jeux, elle nous épate par son savoir, son imagination et son organisation. 

Il faut dire que ce n’est pas toujours facile pour elle de trouver sa place après 2 aînés qui demandent un peu d’attention pour les devoirs, qui parlent beaucoup et jouent si bien à deux (et se disputent si bien aussi). La MiniMiss est suivie aussi par le SiMignon qui durant ces deux ans à beaucoup attiré notre attention, premier babillement, premier pas, premiers mots… Nous n’avons pas toujours été assez vigilant pour l’aider à trouver SA place, à se sentir importante. 

Quand nous lui disons que nous somme fiers d’elle, elle hausse les épaules ou fait la grimace comme si elle ne nous croyait pas. Depuis que nous avons pris conscience qu’il nous fallait l’aider à trouver sa place, elle s’affirme et commence à nous croire quand nous la complimentons. Elle ne se met plus à pleurer quand elle est en difficulté mais s’emporte et s’énerve contre ceux qui l’embête ou demande de l’aide. Elle ose dire à ses frères et sa soeur qu’ils l’agacent mais garde malgré tout sa douceur, sa bienveillance et sa patience avec eux. 

A 5 ans, elle prend également confiance pour les activités artistiques. Sur son bureau on découvre depuis quelques mois des dizaines de feuilles remplies de signes graphiques, de dessins très réalistes, de petits papiers découpés, collés puis recollés pour fabriqués des objets. Elle use et abuse des tampons et des gommettes avec plaisir. Elle remplit des petits carnets, des cahiers de coloriage et détourne ces dessins tout f ait pour créer sa propre composition en mixant les techniques… 

Grâce à cela, à la découverte de l’écriture « en attaché » et la découverte des sons, elle se sent plus proche des deux aînés et tente d’éveiller son petit frère aux joies du travail scolaire. Elle a même réussi à me convaincre de lui offrir un cahier de vacances et d’en prendre un pour le SiMignon. Il s’installent donc parfois tous les 2 pour « travailler ». Et elle a une veritable passion pour jouer à la maîtresse !
Alors voilà, pour résumer notre MiniMiss, c’est celle qui pourra mettre une robe de pirate avec sa couronne de princesse, une robe à paillette avec un pantalon à rayures mais qui se cachera quand on la félicitera, celle qui hurlera qu’elle ne sait pas nager en se cramponnant à nous et qui sera la minute suivante à l’autre bout de la piscine seule et y restera 1h sans personne (une vraie petit sirène), celle qui fera tout comme les autres pour ne pas avoir à décider et être comme eux mais qui prendra la tête pour organiser un jeu de façon un peu autoritaire !Une jeune fille pleine de ressources qui apprend peu à peu à se découvrir.

 Et nous parents, depuis 5 ans on l’aime jusqu’à l’infini (à tel point qu’elle lève parfois les yeux au ciel quand on lui dit en soupirant qu’on lui a déjà dit mille fois, puis elle se reprend en nous murmurant qu’on peut encore lui dire pour toute la vie) et nous allons continuer de l’accompagner du mieux qu’on le peut avec quelques erreurs mais beaucoup de câlins et de bisous.

Quand la petite souris n’a pas de monnaie on fait comment??

Cela vous est déjà arrivé de voir votre enfant triomphant, sa dent de lait à la main le jour où vous n’avez plus un seul centime au fond de votre portefeuille? 

Cela m’arive souvent et ce soir, alors que je m’acharnais sur la dent du MiniMoy, au moment où je l’ai sentie céder, j’ai réalisé  que je n’avais pas l’ombre d’une pièce à lui offrir…

Bien sûr, j’ai immédiatement envoyé un message codé à PapaCoq pour l’avertir avant qu’il ne rentre à la maison. En attendant sa réponse, j’ai eu le temps d’imaginer une solution de secours que je partage avec tous les parents sans fortune immédiate 😊

Un chèque que la banque échangera contre la somme indiquée quand elle sera mieux organisée 😉

Pour l’anecdote, PapaCoq a fini par trouver 1€ qu’il ne nous reste plus qu’à glisser sous l’oreiller du MiniMoy !

Le jeu des erreurs… vis ma vie de maman boulet !

Ce matin, comme depuis 4 ans je me suis rendue chez la nounou, dans sa résidence…

Je vous laisse jouer au jeu des erreurs avant de vous raconter ma petite anecdote de maman boulet 😂

Gaiement j’ai sonné à l’interphone en discutant avec le SiMignon. J’ai été un peu surprise par la voix de la nounou mais je nous ai annoncés puis nous sommes entré.

Arrivée au premier étage j’ai pu constater que la porte avait désormais une jolie plaque en cuivre qui n’y était  pas mardi…

Finalement j’ai trouvé  une femme derrière la porte nettement différente…

Bref, je me suis trompée d’immeuble… Je me suis confondue en excuses et nous sommes allés sonner à la bonne porte.

Je me suis rarement sentie aussi stupide mais j’ai eu le mérite de faire rire la nounou (qui doit encore plus me prendre pour une tarée maintenant )

Dompteur d’animaux fantastiques – l’anniversaire

Cet anniversaire le MiniMoy l’attendait avec impatience depuis plusieurs mois déjà !

Il avait décidé du thème : Dompteur d’animaux fantastiques

L’invitation :

J’avais dessiné un dompteur avec son cerceau. Puis j’ai remplacé la tête du dompteur par une photo de l’invité. 

J’ai évidé le cerceau pendant que le MiniMoy dessinait des marionnettes à doigts qui pourraient passer dans le cerceau. 

Même si nous connaissions la date depuis plusieurs semaines, je me suis mise à réfléchir le mercredi soir. Je comptais avancer un peu le jeudi soir mais le MiniMoy a décidé qu’on passe aux urgences (rien de grave, une petite coupure)

vendredi soir j’ai choisi de dormir alors samedi on s’est vraiment mis au travail (heureusement que je garde pleins de choses « inutiles » dans mon sous-sol…). 

J’avais prévu de faire une école de dompteur avec diverses épreuves :

Le Yéti:

On a pris une planche (qui traînait) et on l’a découpée puis peinte avec le MiniMoy

Les apprentis dompteurs devaient nourrir le Yéti avec des glaces au citron. On s’en est également servi pour faire une séance photo avec le polaroid !

Les Licornes:

Le MiniMoy et la MiniMiss ont été mis à contribution pour colorier des sabots de licornes multicolores qu’on a accrochés sur des petites échasses. 

Les apprentis dompteurs devaient défiler avec élégance pour montrer aux licornes comment se déplacer avec grâce

Ils ont également dû soigner la queue d’une licorne avec les yeux bandés (vestige d’un ancien anniversaire de LaCrapule conservé au sous-sol)

Le monstre Nessie :

Le MiniMoy avait dessiné le « monstre » et je l’ai plastifié. Plongé au fond d’une bassine d’eau il surveillait son trésor (des bouchons de plastiques rapidement bombés en or)

Avec des baguettes chinoises les futurs diplômés devait récupérer tout le trésor (et le doudou du SiMignon qui rêvait de plonger avec Nessie 😂)

Ce n’était pas si évident que ça mais LaCrapule, jury des épreuves a validé leur compétence. 

Il y a eu d’autres petites épreuves avec des parcours, des doudous à attraper avec des pinces… 

Le gâteau:

Le MiniMoy est fasciné par les aigles et a donc classé cette bête parmi les animaux fantastiques. 

Un peu de sucre doré et de la chantilly ont suffit

La décoration:

Nous avions ressorti les guirlandes de fanions et le ciel de lit Chapiteau. Les 4 fantastiques avaient aussi sorti tous leurs doudous rigolos/fantastiques/bizarres de leurs lits

Il y avait aussi des badges (étiquettes cadeaux trouvées chez ikéa), des diplômes et des petits sachets surprises (ikéa aussi)


Pour finir l’après-midi, après la remise solennelle des diplômes par LaCrapule (qui a magnifiquement bien joué le rôle de juge, un amour 😍) les nouveaux dompteurs ont pu créer leurs costumes de scène (avec des tampons et des posca)

Ce fut une chouette après-midi bien remplie ! On a même eu le temps de se faire des barbes à papa et de jouer dans le jardin !

Le MiniMoy était heureux ! Dans un souffle il m’a dit que c’était le meilleur anniversaire de sa vie et que nous étions les meilleurs parents du monde. Avant de s’ecrouler sur son oreiller 😴

Maintenant, il ne me reste plus qu’a organiser un anniversaire d’agents secret pour LaCrapule et de princesse pour la MiniMiss ! On verra ça la veille 😉 En attendant je vais réfléchir à une reconversion dans la scie sauteuse, j’aime trop jouer avec, je voudrais le faire tous les jours 😁

On lui offre quoi au prof de tennis??? 

En allant récupérer la MiniMiss à son cours de tennis à 15h, j’ai demandé à son prof quand serait le dernier cours. Abasourdie, je l’ai entendue m’annoncer que c’était terminé, le dernier cours venait d’avoir lieu !
Oups, panique à bord, nous n’avions pas anticipé pour lui offrir un petit présent afin de le remercier… Idem pour le prof de LaCrapule… 

Nous avions 2h avant le cours de LaCrapule pour passer à la bibliothèque, récupérer notre drive et confectionner 2 petits cadeaux maison !

On a donc sorti 2 tote-bags qui me restait, les posca, quelques post-it et les vieilles  balles de tennis !


Elles étaient heureuses de leur dessiner ce sac en imaginant qu’il y glisserait leur goûter. 

Puis j’ai coupé les balles et elles y ont glissé des petits mots de remerciement (et quelques blagues pour dire que l’OM que soutient LaCrapule était bien mieux que le PSG, club soutenu par son prof!)

Elles étaient fières d’aller leur offrir ces tout petits présents. 

Ils semblaient ravis de ces petites attentions. 

L’année prochaine, on essaiera d’anticper un peu et ce soir, nous avons essayer de nous mettre en projet pour les maîtresses !

2 ans avec lui

17 avril 2015. Un « petit » quatrième.

Celui qui nous donne une merveilleuse excuse pour notre « laxisme ». Oublier de prendre des couches, un biberon ou même son lit parapluie comme ce we (oups) n’est plus très grave, il suffit qu’on dise négligemment « oh c’est le quatrième, c’est pas grave! » (Bon en réalité nous n’étions pas mieux organisé avant 😂) Lire la suite

7 ans 

Aujourd’hui le MiniMoy a 7 ans. 

7ans. C’est si peu mais tellement à la fois !

L’âge de raison sûrement. L’âge des questions surtout qui ne s’arrêtent jamais. Il se demande toujours comment fonctionnent les objets, les gens, l’univers… Par exemple, est-ce qu’une fusée atterrit au même endroit que son point de départ et comment? Et pourquoi les mots sont ainsi et pas autrement. Pourquoi un mot désigne cette chose et pas une autre…

Notre MiniMoy grandit avec une dent en moins et l’énergie d’un petit cabri fou ! Il saute plus qu’il ne marche, il escalade chaque meuble, bout de trottoir dès qu’il le peut. Chaque arbre devient une aventure à inventer. 

Sa chambre est un vaste laboratoire. Expérience d’équilibre avec les kapplas, organisation d’un zoo à l’image d’un vrai, préparation de guerres, plans de voies ferrées etc. Il s’arrête seulement quand il finit par tomber de sommeil entouré par un nombre de doudous et jouets incalculable. 

Sa chambre est aussi la salle de jeux familiale dans laquelle il accueille avec joie (presque toujours) ses soeurs et son frère. Il ne rechigne pas à sortir le garage, un château ou une boîte de playmobils pour satisfaire la fratrie en folie. 

Mais le MiniMoy c’est aussi celui qui ne raisonne pas tout à fait comme nous, celui qui nous parle sous forme d’énigme sans le vouloir, celui avec qui il faut être clairs, précis et patients dans nos demandes sinon il trouve la faille et semble insolent. Nous cherchons encore  l’équilibre parfois pour qu’il nous comprenne et que nous puissions l’accompagner dans sa pensée un peu folle et si rapide. 

Les devoirs sont parfois fait avec la rapidité de la lumière et parfois ils semblent durer une éternité. Par exemple, alors qu’il doit relier des points à la règle, il se demande comment on sait que l’on doit porter des lunettes. Les traits qu’il avait tracé pouvait éventuellement s’apparenter à un renard, il a donc pensé aux proies de cet animal, les « lapins » puis à « terrier » puis à « terre » puis à « taupe » puis à la chanson « taupinette il faut garder tes lunettes » d’où la question finale. De la même façon une image de plume l’emmènera vers un oiseau, voler, ciel, espace, fusée, planètes et est-ce qu’il y a d’autres êtres vivants quelque part… 

Parfois il arrive à nous emmener dans son raisonnement, parfois c’est allé trop vite alors nous n’arrivons plus à communiquer. Mais il suffit d’un bon câlin, d’une nouvelle blague ou d’un bisou pour se retrouver. 

Malgré ses 21 petits kilos, il est toujours prêt à se jeter dans nos bras et se suspendre à nos jambes avec ses pieds pour faire un gros câlin « comme un singe ». 

A 7 ans il a toujours ses 2 doudous choisi bébé dans son lit mais leur préfère son « Mirsupilani », un poulpe, des poissons et quelques bêtes étranges qui constituent son zoo personnel. Il en est très fier surtout depuis Noël car il est devenu directeur d’un zoo grâce aux lettre d’Epopia ! Il a beau savoir que c’est « pour de faux » il se prend au jeu comme si c’était vrai. 

Il est dans cet âge magique où tout est encore un jeu même s’il devine que la réalité est bien là. Parfois il vient se rassurer quand on raconte des choses simplifiées/inventées aux plus jeunes. Il nous demande si on a menti ou si on dit ça pour qu’ils comprennent mieux et reformule nos propos pour rétablir la vérité. 

7 ans, l’âge du CP, de la cour des grands, de nouveaux jeux à inventer, de livres à dévorer (surtout les documentaires) et de rêves à réaliser. 

7 ans et un gâteau rêvé, imaginé, attendu… Alors je vous laisse, j’ai un sacré challenge qui m’attends avec un gâteau Marsupilami à faire ! 😉

Le No Poo pour une nulle

Depuis plusieurs semaines, je teste le No Poo avec plus ou moins de succès.

Je suis plutôt convaincue par le principe donc je vais probablement en reparler un peu plus tard sur le blog. En attendant, voici une petite déconvenue  illustrée

sketch131214841_wm.jpg

Bref, j’ai abandonné l’oeuf 😉