Tuto de calendrier de l’avent simple et rapide !

Chaque année je prépare des calendriers aux enfants. Certains avec des petites bricoles, parfois du chocolat ou encore des « bon pour… »

Cette année je me suis dit que je n’aurais pas le temps ni la possibilité de le faire à cause d’une tendinite au poignet droit. J’avais donc suivi l’idée de Marjolaine avec un calendrier photos pour chaque enfant.

Mais l’idée de leur créer un petit calendrier me trottait quand même dans la tête.

Je suis partie sur des « bon pour » car ils s’étaient fabriqué leur propre calendrier avec du chocolat et parce que je ne voulais pas leur offrir de petits gadgets car nous nous sommes lancés le défi « 1 an sans jouet ». (J’ai commencé un article pour vous en parler mais je suis probablement la seule que cela concerne…)

Bref, je ne vais pas vous assommer d’un long monologue alors que je veux vous présenter quelque chose de super rapide.

C’est tellement rapide que j’ai fait des photos à l’arrache en le réalisant.

J’ai d’abord préparé des bons à dérouler jour après jour. J’ai fait un tableau avec mon ordi. Une ligne avec le bon puis une ligne vierge pour ne pas dévoiler le bon du jour suivant si les enfants tirent trop fort (vous me comprendrez quand vous verrez le calendrier… ou pas…)

1. Le découpage des bons :

2. Le collage des bons en une longue liste :

3. La « customisation » d’un rouleau de PQ et l’ouverture d’une fente

4. On glisse le rouleau de bons dans le rouleau en faisant ressortir le premier morceau de papier. Puis couture du rouleau avec un petit doudou de Noël

5. Mise en place du calendrier et patience jusqu’à demain !

Il ne nous reste plus qu’à tirer un bon par jour pour vivre la magie de Noël jour après jour en vivant des soirées pyjama, des dîners petit déjeuner, des apéros, la déco du sapin, l’installation de la crèche…. j’ai hâte !!

Bel avent à tous !

Voir la tisane à moitié pleine

Ce soir, après l’accumulation de 1000 petites choses, je me demande comment je fais pour continuer à voir ma tisane à moitié pleine…

En vérité j’ai bien ma ptite idée mais l’écrire ici me permettra de m’en souvenir si jamais je n’ai plus de tisane…

Cette semaine PapaCoq est tombé en panne… deux fois… Deux occasion de le retrouver plus tôt car il a du rentrer à la maison plus tôt que prévu ! C’était chouette de le retrouver un peu et de partager le quotidien du début de soirée avec lui et même un dîner en amoureux une fois les enfants couchés !

On a beaucoup rit en écoutant les ouvriers qui tentaient vainement de refaire le plafond de la cuisine pendant toute une journée alors qu’ils n’avaient le bon matériel… Cela a permis de vérifier que notre escabeau était toujours aussi bien…

LaCrapule a pu passer du temps avec son papa chéri lorsqu’elle était malade mardi dernier et aussi un pti moment avec lui pour retirer son plâtre !

On a bien rigolé avec la MiniMiss quand on s’est perdue pour trouver les urgences dentaires un jour férié suite à sa chute spectaculaire. Cette petite excursion parisienne nous a permis de bien discuter, juste toutes les deux et ce sont des moments rares.

Le même jour, j’étais contente que le MiniMoy lise avec moi dans le box des urgences un livre que j’ai adoré (Les royaumes du Nord). On a profité de son besoin d’aérosol de ventoline pour discuter de nos lectures, de ses goûts… Ces temps à deux me plaisent vraiment beaucoup… Même si ce n’était pas choisi, ni ce qu’on aurait imaginé…

Ma pile de copies s’amoncèle en attendant que ma tendinite m’autorise à écrire à nouveau mais cela m’offre du temps où j’ai le cerveau disponible pour envisager de nouveaux projets pour mes élèves.

Un de nos radiateurs était en panne et il fallait changer une ampoule (le même jour que le double passage aux urgences) et ce fût l’occasion de garder plus longtemps avec nous un cher ami de passage pour qu’il aide PapaCoq… (et surtout plutôt que de changer juste l’ampoule PapaCoq et lui m’ont installé mon nouveau luminaire chéri !!)

Bref, cette semaine de rentrée a été bien chargée et j’ai l’impression qu’elle a duré 4 semaines…

Cette semaine a été remplie de petits soucis plus ou moins ordinaires et même si physiquement je suis épuisée, je veux profiter de chacun de ces petits moments avec ma tribu.

Et si LaCrapule continue de me servir ma tisane tandis que je m’affale dans le canapé le soir, alors je continuerai de la voir à moitié pleine !

Halloween loin de Pinterest et du stress

Vacances de la Toussaint riment pour les miens avec Halloween (Ils sont supers nuls en rimes). Pour les cousins c’est la même chose. Quand ils se retrouvent en vacances, ils rêvent donc d’une fête effrayante.

Ils sont mignons car ils m’associent à cette fête (cela dit peut-être que je devrais mal le prendre…)

Malheureusement pour eux, je ne serai pas là cette année et comble de malheur, ils ne seront pas ensemble. On a donc décalé cette petite soirée d’horreur pour la faire tous ensemble. Lire la suite

Les injonctions ou comment je me suis perdue…

Dans mon article précédent je vous parlais du mérite d’être mère et zen… Bon, j’avoue je ne suis pas toujours calme…

En témoigne cet épisode d’un banal matin de septembre…

Alors que je me faisais la liste de toutes les choses à faire dans la journée le GPS s’évertuait à me dire ce que je devais faire à chaque croisement…

J’ai fini par craquer et j’ai fini par le faire taire…


Bon… c’était une erreur… je ne connais pas encore bien le chemin de la nouvelle école… et je me suis perdue !!

Je vais encore bosser un peu ma zenitude pour être capable d’écouter mon GPS 😅

#je ne sais pas vous…La mère, ce maître zen qui s’ignore

Je ne sais pas vous, mais parfois je me dis que le fait d’être mère fait de nous des maîtres zen…

Bien sûr, on ne devient pas maître zen en salle d’accouchement mais c’est là que démarre le processus.

Le chemin pour le devenir est long. Tout commence par de multiples épreuves anodines…

  • « il fait ses nuits?  » Mais… mon bébé à 15 jours, comment voulez-vous qu’il fasse ses nuits bon sang ????
  • « Il a pleuré à la séparation ? Le mien n’a rien dit ! » Mais… pfffff On est encore en plein dedans avec le SiMignon poour cette rentrée en MS dans une nouvelle école… AU secours !
  • « Le mien était propre à 18 mois, le tien en a 35, il en est où? » Mais… Déjà comment tu sais mieux que mois l’âge de mon enfant ???
  • « Nan, moi la tétine, je suis contre ! Tu ne devrais pas lui donner hein ! » Ok… Tu gères mon enfant qui hurle alors… Merci !

Bref, quand tu deviens mère tu dois gérer sereinement ton enfant (même tes enfants…), le regard des autres et leur avis…. Et dejà tu as l’impression d’être sur la voie de la zénitude si tu gères tout ça poliment et en souriant (et sans bain de sang) !

Lire la suite

Grandir à petits pas

Aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous cette petite anecdote… C’est une toute petite scène de notre quotidien, 3 minutes volées à la course du mercredi.J’allais partager cette photo sur instagram mais je me suis dit que je voulais en garder une petite trace par ici !J’ai dit au SiMignon que je voulais lui confier une mission de grand. Il devait aller poster une lettre avec sa soeur (à 100m). Je lui ai demandé de surveiller sa soeur, qu’elle fasse bien attention en traversant et de lui dire quand il verrait la boîte aux lettres.Il était impressionné que je lui confie une telle mission. Il s’est précipité dans la chambre de LaCrapule pour lui annoncer la nouvelle et lui dire de se préparer.Et LaCrapule du haut de ses 12ans, presque 13, a joué le jeu à fond. »Quoi ? Mais tout seuls ? Sans maman ? Mais ohlala, c’est un truc de grands ça ! »Le SiMignon l’encourageait, riait de plaisir et l’entraînait vers la sortie.Ils sont d’abord partis sans l’enveloppe…Ils sont revenus la chercher et repartis main dans la main.En chemin, le Simignon aurait appris à son aînée à traverser et lui aurait indiquer la boîte aux lettres. LaCrapule l’aurait empêché de courir vers la boîte aux lettres en lui signalant la présence d’une rue à traverser.A leur retour, ils étaient heureux et fiers. Elle, d’avoir joué son rôle de grande soeur et lui d’avoir été si grand !Et moi j’étais fière et attendrie de les voir ainsi.J’ai déjà écrit sur le bonheur de les voir grandir il y a deux ans, presque 3…Ce sentiment reste, je suis heureuse et reconnaissante de les voir grandir. Heureuse de voir ces petites étapes qui les rendent adultes à petits pas.C’est quand même une chouette aventure de devenir parents !

Vacances au ski et homophones…

De retour…

Je pourrais vous dire 1000 choses, même plus… le silence, l’absence…

Il y a eu le burn out, la reprise du boulot, la rentrée du SiMignon en PS, le CP pour la MiniMiss, le MiniMoy et LaCrapule qui grandissent, des petites créations, des envies de changer notre consommation, un genou en vrac, des idées étranges en cuisine… et du temps en famille et avec les copains…

Lire la suite

Le gentil pharmacien…

Vendredi 4 octobre… je me rends à la pharmacie avec les 6 ordonnances que nous a fait le médecin lors de notre dernier passage dans son cabinet avec toute la famille et chacun des maux différents…

Le pharmacien m’avait déjà offert un petit sac en tissu mais pas encore de grand sac de courses…

En réalité, ce n’est rien et nous allons bien malgré les diverses toux et pics de fièvre !

Le luxe d’une inondation…

Maintenant que le beau temps est de retour, on va essayer de sourire un peu suite à nos mésaventures aquatiques…

En avril, nous récupérions les clefs de notre nouvelle maison.

Le 19 mai, nous emménagions après 1 mois de travaux intense ! Casser la cheminée, refaire les murs, poser du parquet, peindre les murs, poser de la résine sur le carrelage, refaire le sol de la cuisine… Lire la suite