Tu veux faire quoi quand tu seras grande??

Dans quelques jours je vais avoir 35 ans… bizarrement cet anniversaire m’effraie autant qu’il m’indiffère… Ce sera un anniversaire comme les autres. Habituellement, j’aime bien cette journée pleine de doux messages, de cadeaux et de sucreries. Mais je sens bien que celui-là il sera un peu différent.
Ce matin, j’ai réalisé que la barrière que j’avais mis enfant pour dire qu’on devenait vraiment adultes (et légèrement vieux) c’était 35 ans… Pourquoi? je ne sais pas, mais alors pas du tout… (pardon les copains qui ont 35 et plus, vous n’êtes pas vieux, c’est juste mon cerveau qui déraille encore ! promis je vous aime pareil qu’à vos 20 ans! 😘 )

35 ans… c’est dans ma tête que je mets une barrière… avec 4 enfants j’ai déjà les rides et traits fatigués d’une femme de 50 ans et j’ai des cheveux blancs en pagaille (qui me permettent de me teindre les cheveux en bleu et rouge pour être patriote 😉)

Je pourrais balayer d’un revers de main cette pensée enfantine qui dit qu’à 35 ans on est vieux et retourner siroter un mojito avec les copains et la famille pour fêter les jours qui passent et qui nous gardent unis et heureux ensemble.
Bien… mais en fait non… A la veille de mes 35 ans je me demande ce que je veux faire quand je serais grande (donc le 24 juin et les jours et années qui suivront…)


Ok me direz-vous… mais t’as déjà une vie de rêve… tu veux quoi alors? Ben je ne sais pas… Je garde les gosses, le mari, la belle maison, la famille aimante et les potes trop cools.
Côté professionnel c’est nettement plus flou… Je tente de transformer ça mais c’est pas évident…
Le médecin à dit “épuisement professionnel”. La psy a confirmé. Et alors, je fais quoi maintenant? Après avoir dormi pendant quelques semaines je continue ma cure de siestes entrecoupée de beaucoup d’interrogations…

Les rendez-vous avec la psy et les différentes conversations que j’ai pu avoir disent toutes un peu la même chose. Je suis créative. Mais je fais quoi avec tout ça? Je marche à l’instinct, à l’envie… c’est pas comme ça que je vais gagner ma vie. je me connais. Si je voulais chercher à créer pour vendre, je me mettrais des contraintes impossibles, je me mettrais une pression folle et surtout je perdrais mon sentiment de liberté car j’aurais le besoin d’être rentable (faut bouffer et éventuellement rembourser le crédit puisque je veux garder la belle maison 😅 )

Et enseigner alors, ça ne me convient plus? Ben si, j’adore mon métier mais pas comme je le fais actuellement. Plus pareil. Il me faudrait révolutionner pleinement ma façon de faire mais je me sens seule et surtout démunie et fatiguée pour me lancer…

[…]

J’ai fait une pause dans cet article car j’étais partie très loin dans une longue psychanalyse de moi-même et une analyse de mon métier dans un brouillon. Cela ne vous parlera pas forcément et surtout c’est trop brouillon, trop flou. Je garde ce fouillis pour moi, sinon on risquerait de me prendre pour une grande tarée!
[…]

En fait, j’ai un sentiment d’imposture dans tout ce que j’entreprends à la maison comme à l’école. Je ne me sens jamais légitime dans ce que je fais.
Un bon repas? ce sera grâce à la recette, à un coup de bol mais jamais grâce à moi. Une jolie création? Ce sera toujours perfectible, je vous montrerai l’ourlet de traviole… Du bon travail? ben quoi, c’est mon travail, c’est donc normal ce que je fais… Une bonne mère car j’ai fait quelque chose de bien? je vais vous répondre en citant mes erreurs… une copine sympa? ben ouais mais je vous dirais que j’ai oublié votre anniv’, que je vous ai pas appelé depuis 15 jours, que je ne savais pas que vous aviez un rhume…etc. La liste est longue. mais je suis incapable de dire que je suis capable ! ma seule capacité réelle et reconnue réside dans ma faculté à reconnaître mon incapacité, quelle ironie !😂

Alors je me retrouve là, bêtement face à mon écran pour essayer d’éclaircir mes idées, pour partager un peu avec vous pour élargir mon champ de vision. Mieux me comprendre et trouver une piste pour avancer et devenir une vieille épanouie 👵 (nan parce que si je deviens une vieille aigrie je vais avoir du mal à m’auto-supporter !)

Assez bizarrement malgré le tableau assez pessimiste que je viens de vous dresser, je vais bien. Je me sens heureuse, chanceuse et bien dans ma vie.

Si vous avez des idées, des partages d’expériences, des conseils, je prends ! que ce soit le nom de votre crème anti-rides, une astuce pour devenir amie avec un de ses « moi intérieur », une idée de reconversion, un pti sourire, une blague carambar, une annonce à passer pour vendre votre clio blanche de 1985… un truc quoi !

Merci de m’avoir lue et je reviens vite car je veux vous parler des 3 ans du SiMignon (et très bientôt des 12 ans et 6 ans des filles), je voulais vous montrer des astuces anti-tâches et quelques mots d’enfants… enfin bref, j’ai du boulot ici aussi !

Allez, je file faire une sieste!

8 ans de MiniMoy

Cela fait des semaines, des mois que je ne suis pas venue par ici. Ce n’est pas l’envie qui manque mais le temps et l’énergie !

Il y a des tas de petits projets que je voudrais partager avec vous mais ils attendront.

Pourtant hier matin, en allant réveiller le MiniMoy, je me suis dit que j’avais envie d’écrire et que je prendrais le temps ! Comme j’essaie de le faire chaque année, je voulais laisser une petite trace de lui à l’occasion de son anniversaire.

Hier, il a eu 8 ans ! Il attendait ce jour depuis des semaines. Il l’avait noté dans son agenda, il comptait les jours, rêvait et trépignait d’impatience. Lire la suite

Dompteur d’animaux fantastiques – l’anniversaire

Cet anniversaire le MiniMoy l’attendait avec impatience depuis plusieurs mois déjà !

Il avait décidé du thème : Dompteur d’animaux fantastiques

L’invitation :

J’avais dessiné un dompteur avec son cerceau. Puis j’ai remplacé la tête du dompteur par une photo de l’invité. 

J’ai évidé le cerceau pendant que le MiniMoy dessinait des marionnettes à doigts qui pourraient passer dans le cerceau. 

Même si nous connaissions la date depuis plusieurs semaines, je me suis mise à réfléchir le mercredi soir. Je comptais avancer un peu le jeudi soir mais le MiniMoy a décidé qu’on passe aux urgences (rien de grave, une petite coupure)

vendredi soir j’ai choisi de dormir alors samedi on s’est vraiment mis au travail (heureusement que je garde pleins de choses « inutiles » dans mon sous-sol…). 

J’avais prévu de faire une école de dompteur avec diverses épreuves :

Le Yéti:

On a pris une planche (qui traînait) et on l’a découpée puis peinte avec le MiniMoy

Les apprentis dompteurs devaient nourrir le Yéti avec des glaces au citron. On s’en est également servi pour faire une séance photo avec le polaroid !

Les Licornes:

Le MiniMoy et la MiniMiss ont été mis à contribution pour colorier des sabots de licornes multicolores qu’on a accrochés sur des petites échasses. 

Les apprentis dompteurs devaient défiler avec élégance pour montrer aux licornes comment se déplacer avec grâce

Ils ont également dû soigner la queue d’une licorne avec les yeux bandés (vestige d’un ancien anniversaire de LaCrapule conservé au sous-sol)

Le monstre Nessie :

Le MiniMoy avait dessiné le « monstre » et je l’ai plastifié. Plongé au fond d’une bassine d’eau il surveillait son trésor (des bouchons de plastiques rapidement bombés en or)

Avec des baguettes chinoises les futurs diplômés devait récupérer tout le trésor (et le doudou du SiMignon qui rêvait de plonger avec Nessie 😂)

Ce n’était pas si évident que ça mais LaCrapule, jury des épreuves a validé leur compétence. 

Il y a eu d’autres petites épreuves avec des parcours, des doudous à attraper avec des pinces… 

Le gâteau:

Le MiniMoy est fasciné par les aigles et a donc classé cette bête parmi les animaux fantastiques. 

Un peu de sucre doré et de la chantilly ont suffit

La décoration:

Nous avions ressorti les guirlandes de fanions et le ciel de lit Chapiteau. Les 4 fantastiques avaient aussi sorti tous leurs doudous rigolos/fantastiques/bizarres de leurs lits

Il y avait aussi des badges (étiquettes cadeaux trouvées chez ikéa), des diplômes et des petits sachets surprises (ikéa aussi)


Pour finir l’après-midi, après la remise solennelle des diplômes par LaCrapule (qui a magnifiquement bien joué le rôle de juge, un amour 😍) les nouveaux dompteurs ont pu créer leurs costumes de scène (avec des tampons et des posca)

Ce fut une chouette après-midi bien remplie ! On a même eu le temps de se faire des barbes à papa et de jouer dans le jardin !

Le MiniMoy était heureux ! Dans un souffle il m’a dit que c’était le meilleur anniversaire de sa vie et que nous étions les meilleurs parents du monde. Avant de s’ecrouler sur son oreiller 😴

Maintenant, il ne me reste plus qu’a organiser un anniversaire d’agents secret pour LaCrapule et de princesse pour la MiniMiss ! On verra ça la veille 😉 En attendant je vais réfléchir à une reconversion dans la scie sauteuse, j’aime trop jouer avec, je voudrais le faire tous les jours 😁

2 ans avec lui

17 avril 2015. Un « petit » quatrième.

Celui qui nous donne une merveilleuse excuse pour notre « laxisme ». Oublier de prendre des couches, un biberon ou même son lit parapluie comme ce we (oups) n’est plus très grave, il suffit qu’on dise négligemment « oh c’est le quatrième, c’est pas grave! » (Bon en réalité nous n’étions pas mieux organisé avant 😂) Lire la suite

7 ans 

Aujourd’hui le MiniMoy a 7 ans. 

7ans. C’est si peu mais tellement à la fois !

L’âge de raison sûrement. L’âge des questions surtout qui ne s’arrêtent jamais. Il se demande toujours comment fonctionnent les objets, les gens, l’univers… Par exemple, est-ce qu’une fusée atterrit au même endroit que son point de départ et comment? Et pourquoi les mots sont ainsi et pas autrement. Pourquoi un mot désigne cette chose et pas une autre…

Notre MiniMoy grandit avec une dent en moins et l’énergie d’un petit cabri fou ! Il saute plus qu’il ne marche, il escalade chaque meuble, bout de trottoir dès qu’il le peut. Chaque arbre devient une aventure à inventer. 

Sa chambre est un vaste laboratoire. Expérience d’équilibre avec les kapplas, organisation d’un zoo à l’image d’un vrai, préparation de guerres, plans de voies ferrées etc. Il s’arrête seulement quand il finit par tomber de sommeil entouré par un nombre de doudous et jouets incalculable. 

Sa chambre est aussi la salle de jeux familiale dans laquelle il accueille avec joie (presque toujours) ses soeurs et son frère. Il ne rechigne pas à sortir le garage, un château ou une boîte de playmobils pour satisfaire la fratrie en folie. 

Mais le MiniMoy c’est aussi celui qui ne raisonne pas tout à fait comme nous, celui qui nous parle sous forme d’énigme sans le vouloir, celui avec qui il faut être clairs, précis et patients dans nos demandes sinon il trouve la faille et semble insolent. Nous cherchons encore  l’équilibre parfois pour qu’il nous comprenne et que nous puissions l’accompagner dans sa pensée un peu folle et si rapide. 

Les devoirs sont parfois fait avec la rapidité de la lumière et parfois ils semblent durer une éternité. Par exemple, alors qu’il doit relier des points à la règle, il se demande comment on sait que l’on doit porter des lunettes. Les traits qu’il avait tracé pouvait éventuellement s’apparenter à un renard, il a donc pensé aux proies de cet animal, les « lapins » puis à « terrier » puis à « terre » puis à « taupe » puis à la chanson « taupinette il faut garder tes lunettes » d’où la question finale. De la même façon une image de plume l’emmènera vers un oiseau, voler, ciel, espace, fusée, planètes et est-ce qu’il y a d’autres êtres vivants quelque part… 

Parfois il arrive à nous emmener dans son raisonnement, parfois c’est allé trop vite alors nous n’arrivons plus à communiquer. Mais il suffit d’un bon câlin, d’une nouvelle blague ou d’un bisou pour se retrouver. 

Malgré ses 21 petits kilos, il est toujours prêt à se jeter dans nos bras et se suspendre à nos jambes avec ses pieds pour faire un gros câlin « comme un singe ». 

A 7 ans il a toujours ses 2 doudous choisi bébé dans son lit mais leur préfère son « Mirsupilani », un poulpe, des poissons et quelques bêtes étranges qui constituent son zoo personnel. Il en est très fier surtout depuis Noël car il est devenu directeur d’un zoo grâce aux lettre d’Epopia ! Il a beau savoir que c’est « pour de faux » il se prend au jeu comme si c’était vrai. 

Il est dans cet âge magique où tout est encore un jeu même s’il devine que la réalité est bien là. Parfois il vient se rassurer quand on raconte des choses simplifiées/inventées aux plus jeunes. Il nous demande si on a menti ou si on dit ça pour qu’ils comprennent mieux et reformule nos propos pour rétablir la vérité. 

7 ans, l’âge du CP, de la cour des grands, de nouveaux jeux à inventer, de livres à dévorer (surtout les documentaires) et de rêves à réaliser. 

7 ans et un gâteau rêvé, imaginé, attendu… Alors je vous laisse, j’ai un sacré challenge qui m’attends avec un gâteau Marsupilami à faire ! 😉

Si on m’avait dit… il y a 17 ans….

Si on m’avait dit ce soir là, devant la grille noire de mon immeuble, après une belle journée que ce baiser innocent allait changer ma vie, je n’y aurait pas cru.

Si quelqu’un  était passé  et m’avait dit que ce jeune homme au look particulier (l’adolescence hummmm 😵), avec son téléphone hyper moderne à clapet, avec ses lunettes trop grandes était l’homme de ma vie, je ne l’aurait pas cru, enfin pas sûre…

Si j’avais imaginé un seul instant que ce moment allait avoir un tel résultat 17ans plus tard, j’aurais ri de ma naïveté de midinette…

Et pourtant, 17 ans plus tard on est toujours là. Mieux que ce que j’aurais pu imaginer ce soir là.  

Les plus cyniques rigoleraient s’ils me voyaient dans mon « là » réel  et ils pourraient… 

Actuellement je me demande si mon rafistolage de vernis (pas le temps pour une vraie manucure) est sec et s’il va tenir plus de 2h et pourquoi mon poisson pour le repas n’est pas décongelé. Tout cela en notant dans un coin de a tête que je n’ai pas ressorti les protections et la trotinette pour le cours de sport du MiniMoy, ni demandé à LaCrapule si son maillot de bain était encore à sa taille pour la reprise demain. En même temps je tente un plan de sauvetage de mon riz trop cuit et j’essaye de passer une commande de pizza ou japonais pour boire avec la bouteille de champagne qui n’est peut être pas au frais… Histoire de faire une tentative de repas en amoureux pour fêter nos 17 ans d’amour!

Mais moi je vois dans mon « là »une jolie tribu bruyante, intéressante, énergisante (autant que fatigante avouons le)! 

4 beaux enfants qui vont bien, un époux marrant et aimant (et de plus en plus beau en vieillissant, ce qui ne gâche  rien!)

Une maison joyeusement en bordel, reflet de nos cervelles remplies d’envies, de projets et de « et si… »

Une vie remplie de rires, de blagues plus ou moins réussies, de créativité, de découvertes… bref, une vie remplie de joie!

Je vous laisse, le dîner est presque servi et il me reste quelques documents administratifs à remplir avant la rentrée demain! 

4 ans de MiniMiss

16 juillet 1980 – naissance de PapaCoq

16 juillet 2004 – mariage civil

16 juillet 2012 – naissance de la MiniMiss

L’acte d’État civil aurait pu être rédigé à l’aide de copier/coller.

Il y a 4 ans… nous avions passé une soirée au calme avec PapaCoq. LaCrapule et le MiniMoy était partis en bretagne. Nous avions regardé Iron Man. Je me souviens l’avoir vu depuis le canapé puis depuis le ballon et beaucoup debout. Incapable de tenir en place.  Lire la suite