4 ans de MiniMiss

16 juillet 1980 – naissance de PapaCoq

16 juillet 2004 – mariage civil

16 juillet 2012 – naissance de la MiniMiss

L’acte d’État civil aurait pu être rédigé à l’aide de copier/coller.

Il y a 4 ans… nous avions passé une soirée au calme avec PapaCoq. LaCrapule et le MiniMoy était partis en bretagne. Nous avions regardé Iron Man. Je me souviens l’avoir vu depuis le canapé puis depuis le ballon et beaucoup debout. Incapable de tenir en place.  Lire la suite

10 ans

Certains spécialistes sportifs vous diront qu’il y a 10 ans se déroulait un événement majeur pour la France. Ils n’auraient pas tort. 

Le 5 juillet 2006… 18h46… alors que les français préparaient la bière et la pizza, pendant que les joueurs assistaient aux derniers préparatifs de la demie finale France-Portugal, nous faisions la connaissance de LaCrapule. 

Nous l’avions attendu avec impatience, dans une totale confiance et une grande innocence. Pourtant nous ne l’attendions pas si tôt… on pensait faire sa rencontre à la fin du mois seulement. 

4h30, départ pour la maternité après une courte nuit. Vers 7h PapaCoq a prévenu nos parents en leur demandant d’enregistrer le match France-Portugal (LaCrapule ne comprendra jamais à quoi sert cette cassette vidéo que l’on garde avec amour 😂).
Toute la journée nous avons reçu des messages demandant à PapaCoq qui il allait soutenir le soir, entre les deux son coeur balance toujours un peu… certains nous disaient que ce serait drôle que notre enfant naisse ce jour-là… 

Dans la maternité c’était la même effervescence que dans la rue, les femmes arrivaient avec leur télé sous le bras pour ne pas louper le match! 

Notre toute petite crevette est arrivée à l’heure de l’apéro (c’était un signe pour qu’on en fasse toute notre vie et cela explique sa passion pour le mojito)

PapaCoq l’a accompagné jusqu’à notre chambre où la télé était allumée, juste pour qu’ils voient tous les 2 le but de Zidane. Moi j’attendais que les brancardiers finissent de voir la première mi-temps pour les rejoindre enfin. 

La ville était en fête, PapaCoq a donc eu le droit de rester toute la nuit auprès de nous pour éviter la foule. 

Je ne sais pas si ce jour de foot était un signe… Toujours est-il que LaCrapule vit cet euro2016 au rythme des matchs, des émissions sur le foot, des ces entraînements au tir dans la jardin, de la description des ballons et maillots, des résumés des matchs de la cour de récré ! 

10ans… et nous, ses parents, nous la voyons grandir, s’affirmer, faire des choix et nous sommes fiers d’elle. 

Fiers de sa force, celle de combattre sa timidité pour affirmer ses goûts malgré les remarques de certaines filles de sa classe. Elle le dit, elle n’est pas un garçon manqué, juste une fille réussie. Et je dois avouer qu’avec mon regard de mère très objective que c’est une sacrée belle réussite !

LaCrapule, c’est 10 ans de joie, de sourires gigantesques, de blagues, de farces, de fous rires et d’amour. 

C’est une jeune fille serviable et attentive aux autres.autonome et sérieuse et même si elle râle pour faire ses devoirs elle travaille de bon coeur. 

C’est une lectrice compulsive, capable de se réveiller au milieu de la nuit paniquée à l’idée de n’avoir plus rien à lire le lendemain. Elle vide avec avidité le rayon ados de la bibliothèque municipale mais pousse des cris de dégoût quand elle découvre une quatrième de couverture décrivant une histoire d’amour un peu trop « fille ». 

Elle entre doucement dans une période de pré-adolescence et manie déjà avec brio l’art de la négociation (surtout quand il s’agit de veiller tard pour un match). Elle adore regarder des films blottis tout contre nous sur le canapé. Des DVD choisis avec soin que les petits ne puissent pas regarder pour être sûre d’avoir son moment à elle.

Elle aime organiser des jeux et des fêtes pour ses frères et soeur. Elle y passe des heures, note tout dans des petits carnets, un régal de petite fille. Son « club du vin chaud » a pour vocation d’organiser des spectacles et activités amusantes pour toute la famille. Elle a toujours un regard attentif pour aider les plus petits et les entraîner dans ses jeux, en s’adpatant à leur âge.

Son ambition dans la vie après avoir voulu être archéologue, historienne ou scientifique, c’est de devenir écrivain. Nous avons toute confiance en son talent et nous sommes abasourdis à chaque lecture de chapitre de son roman en cours depuis des mois. Chaque détail, chaque tournure de phrase est choisi avec soin. Un vrai don.


Vous l’aurez compris, nous sommes des parents heureux et fiers. Des vieux parents de 10ans qui ont l’envie de continuer à grandir avec elle, parce que nous aussi nous devons apprendre à vivre ce rôle qu’elle nous à offert. Et c’est une chouette aventure ! 

Bel anniversaire LaCrapule qu’on aime plus loin que la lune et plus fort que l’univers. 

Porter un toast pour l’euro !

p_20160619_173244_wm.jpg

Je sais, je parle trop de foot ces derniers jours…

Certains diront que c’est stupide, qu’il s’agit seulement  de quelques  guignols trop payés  qui court derrière  un ballon… et pourtant j’aime bien ces temps de grandes compétitions.  En même  temps, il vaut mieux vu que PapaCoq et LaCrapule ne ratent aucune information concernant l’euro et remplissent scrupuleusement le tableau  des scores affiché en 4par3 (presque) sur la cheminée.

La déco du salon est refaite jusqu’au 10 juillet avec cet immense poster des scores, des drapeaux, des écharpes et le maillot de l’équipe  de France sur une étagère.

Lire la suite

Ces précieux moments

Cet article me trotte depuis un moment dans la tête… j’aime  voir le côté  positif des choses même si je suis une très  grande râleuse. Je scrogneugnonne dès que je peux… (comme quand wordpress m’efface la moitié de l’article en cours d’écriture 😤)

Lors de la grossesse du SiMignon, j’ai  réappris à voir le  positif dans chaque petit événement mineur du quotidien, à prendre le temps d’admirer ce qui m’entoure, de savourer chaque petit moment agréable, à transformer chaque instant pénible en un instant moins désagréable. Lire la suite

Ce 17 avril 2015

Le 17 avril est une date célébrée depuis déjà 28 ans dans ma famille. C’était la date qui ouvrait le bal des anniversaires, le premier d’une longue série. Avec les valeurs ajoutées et les bébés, la saison des anniversaires s’étend maintenant de mars à novembre.

Mais ce 17 avril 2015, notre entourage s’en souviendra !

Ma soeur d’abord, qui saura toujours donner la date de naissance de ce petit neveu. Elle se souviendra longtemps de cette soirée d’anniversaire…
C’est elle qui devait récupéré nos 3 grands pendant que nous attendions la venue du SiMignon. Après quelques soucis de transports, elle a pu rentrer chez nous avec les enfants.
Le frigo était plein et les enfants ont choisi un repas pâtes-knackis… elle en parle encore comme étant son pire dîner d’anniversaire gastronomiquement parlant😉

Elle était épaulée par le parrain de la MiniMiss qui devait emmener le MiniMoy chez le médecin. 3h dans une salle d’attente comble avec un petit garçon fiévreux et épuisé. Lui aussi en parle encore de ce 17 avril !

Il y a cette super copine qui a croisé ma maman ce jour là en lui disant qu’elle attendait chaque jour des nouvelles. Elle a alors appris que la délivrance était imminente. Nous avons conservé les bracelets en caoutchouc distribué lors de leur formation avec la date inscrite.

Les maîtresses de l’école du MiniMoy et de LaCrapule aussi. Elles ont géré la fièvre du MiniMoy et l’attente un peu fébrile de LaCrapule tout au long de la journée. Elles retiendront que ce bébé est arrivé à l’heure de la sortie des classes, juste pour les vacances scolaires.il a tout compris

Et enfin, il y a nous. On l’a attendu ce petit loulou ! Il y en a eu des faux départs à la maternité, une longue attente !
Je suis arrivée stressée et peu confiante contrairement à PapaCoq. Pourtant, on savait que ce jour-là serait le bon, ils me l’avaient dit « Venez le 17, normalement on vous déclenchera ».
Mais ce petit mot, ce normalement résonnait en moi et laissait planer le doute.

Finalement tout a été parfait et calme pour cette belle journée ensoleillée. Nous avons fait la connaissance du SiMignon à 16h11 avec joie.
Il a été appelé SiMignon par LaCrapule d’abord, et ce surnom a vite été adopté par toute la famille.

image

1 an à ses côtés… c’est 1 an de rééquilibrage familial pour mieux nous découvrir, mieux nous connaître.
C’est 1 an de joies au quotidien. Le voir grandir, s’épanouir, découvrir le monde est un vrai plaisir. Quelle merveille de le voir tisser des liens avec chacun d’entre nous, de le voir nous observer puis nous imiter.

L’hiver a été rude, très compliqué. Il a été malade souvent, presque chaque jour. Notre sommeil a été mis à rude épreuve, notre patience aussi.
Mais au milieu de ces pleurs nous l’avons observer grandir.

Le SiMignon communique avec nous. Par le regard, il nous fixe pour nous interpeller, il tourne sa tête vers ce qu’il désire.
Depuis peu il désigne les objets avec son index, il nous montre ce qui l’étonne, ce qui le fait rire (et je fonds quand il finit par fixer son index, un peu étonné de son pouvoir )
Mais il commence aussi à parler. Il y a beaucoup de « maman », quelques « papa » des bouts de « au revoir » des essais de sons pour appeler ses soeurs, son frère et son doudou. Il danse pour réclamer de la musique, il rigole quand il apprécie qu’on soit là.
Il rit aussi beaucoup quand il vide les placards de la cuisine

image

En terme de motricité, sans surprise il se débrouille comme un chef. On nous avait prévenu à la maternité, c’était un bébé « hyper-tonique ». Il peut parcourir des kilomètres en courant à 4 pattes. Il aime se déplacer debout le long du canapé ou aider par nos deux mains en soutien.
Il a même reconverti son portique d’éveil en trotteur

image

Il tente jour après jour de se tenir en équilibre. Il chute et recommence.
Il a besoin de liberté, de grands espaces. Dès que la porte fenêtre est ouverte, il court pour sortir dans le jardin. Au parc il part sans peur explorer ce nouveau monde. Enfin tant qu’il n’y a pas d’herbe…sinon il se bloque. Je sais d’ailleurs que je peux le poser sur un tissu au milieu de la pelouse et qu’il n’en bougera pas 😂

Pour ce qui est de la nourriture, il se régale de boudoirs, de gâteaux, de pain et autres viennoiseries. Un vrai gourmand 😋
Après 4 mois d’un appétit en dent de scie et de maladie, il a enfin repris du poil de la bête. Il grossit à vu d’oeil et commence à manger comme nous. La MiniMiss adore lui donner un peu à manger de son repas. Elle est fière ! Et moi aussi!

image

Alors voilà, ce petit quatrième a toute sa place dans notre petite tribu.
Comme pour chacun de nos aînés, on s’émerveille de le voir grandir, on attend chacune de ses nouvelles dents, chaque petit progrès avec impatience. Aucune lassitude ne se fait sentir dans cette nouvelle aventure de parents.

Aujourd’hui, nous avons fêté son premier anniversaire joyeux et pressés de continuer à grandir à ses côtés. Nous lui avons préparé un gâteau rappelant son 1er pyjama  avec un raton laveur puis un panda aussi parce qu’on aime bien ces petites bêtes là 🐼

image

Joyeux anniversaire mon SiMignon !

Le tuto de Pâques pour chaussettes isolées

p_20160316_095040_wm.jpg

Aujourd’hui c’était un mercredi un peu atypique… Le MiniMoy était à l’école pour sa classe découverte alors nous n’avions pas d’aller-retour au tennis à faire, juste le temps de profiter d’être à la maison !

Aujourd’hui, je me suis demandée comment faisait les vraies blogueuses pour réaliser de beaux tutos tout en blanc et si propre… (j’ai du passer l’aspirateur deux fois !!)
Lire la suite