Notre calendrier de l’Avent familial !

Il est 20h50 en ce lundi 30 novembre et je viens de garnir le calendrier de l’Avent avec les 4 douceurs prévues pour les enfants demain matin. Ce nouveau calendrier aura une saveur particulière cette année… c’est un sacré travail d’équipe que nous avons fait là !

L’an passé j’avais vu simple avec notre petit calendrier distibuteur de doux moments à vivre ensemble… les enfants m’ont fait remarquer qu’il nous restait beaucoup de bons à utiliser puisque nous n’avions pas pu les vivre en décembre dernier puisque j’étais au fond de mon lit avec un mal de dos inimaginable…

Cette année mon dos reste un problème récurent et quotidien qui pèse sur toute la famille… Alors quand mon nouveau kiné m’a demandé quel petit défi je voulais essayer de relever pour prouver à mon dos que j’étais capable de faire des choses, j’ai immédiatement pensé à un calendrier de l’Avent pour les enfants. Une façon pour moi de leur faire plaisir, de me faire plaisir et de leur dire que malgré la douleur et mon humeur qui en dépend je les aime fort et j’aime voir leurs yeux pétiller !

Les années précédentes je travaillais en secret la nuit pour leur confectionner une belle surprise mais cette année il a fallu revoir ma copie… pourtant j’y pense depuis des semaines, mais mon cerveau a eu du mal à se fixer sur un seul projet. Les jolies maisons de Jesus Sauvage et de MiniReyve sur instagram me faisaient rêver… j’ai aussi pensé à faire 4 piñatas en voyant celle de daphné be frenchie… mais cela ne me convenait guère pour satisfaire les 4 fantastiques… et mercredi j’ai enfin décidé de ce que je voulais.

Et jeudi, miracle de Noël, il y a eu une livraison à l’école avec de grands cartons que j’ai pu récupérer. Vendredi, j’ai cru que je ne pourrais pas aller au bout du projet tellement mon dos me faisait souffrir… Alors pendant notre petit dîner en amoureux ce soir là, j’ai demandé à PapaCoq s’il pouvait m’aider à le réaliser. Samedi matin j’ai proposé l’idée aux enfants qui étaient enthousiastes !

Mon bureau et le salon se sont transformés en usine. Ateliers découpage, peinture, dessin et collage… tout le monde a pu participer, donner son avis, essayer…

C’était chouette toute cette agitation ensemble ! Même LaCrapule a participé entre deux révisions en venant aider à installer et mettre en scène les personnages. On va retrouver des miettes de cartons partout pendant encore quelques semaines 😅

Derrière chaque personnages on a mis un pti rouleau de papier toilette pour faire un petit sac où je vais glisser leurs gâteaux préférés chaque jour !

Ce petit décor de fête égaye la maison et les enfants veulent continuer le projet ! La MiniMiss veut créer des bonbons et des sucre d’orge en cartons pour les coller sur la maison. Le SiMignon veut décorer le sapin et le MiniMoy imagine déjà de découper 24 cases dans la maison pour l’année prochaine…

C’était chouette ce projet à 12 mains ! On est tellement contents qu’on se demande si ça vaut le coup de faire un vrai sapin cette année !

Vivement demain ! Je vous souhaite un bel avent !

Le bleu de travail…

En septembre, avec le retour des jours un peu frais, je me suis penchée sur l’épineuse question de ma garde robe…

Mes vêtements sont devenus trop petits et il me fallait un nouveau pantalon. Alors j’ai été traîner sur le bon coin… je peux y passer des heures, une véritable passion, je clique sur les annonces d’objets surprenants puis sur le profil des vendeurs et je leur imagine une vie… (dites moi que vous aussi vous le faites !! )

Je suis tombée sur un bleu de travail et ce fût le coup de foudre ! Il me le fallait. J’ai été le récupérer quelques jours plus tard et j’ai sorti tous mes fils de broderie pour attaquer la customisation. Mais ce jour là, je n’ai pas trouvé l’inspiration… il a fallu des semaines avant qu’enfin elle arrive. Je gribouillais des pantalons sur chaque feuille qui me tombait sous la main, j’y ajoutais des motifs, des blagues, des citations… mais rien ne me satisfaisait pleinement… Et soudain, pendant les vacances de la Toussaint alors que je regardais les enfants dessiner, j’ai eu une idée. J’ai été flâner un peu sur pinterest pour adapter mon envie et j’ai enfin pu dessiner ce qui ornerait mon pantalon…

S’est ensuivi un débat pour décider où mettre le dessin… sur la cuisse avec une sorte de cadre ou bien sur le bas de mon pantalon… et enfin j’ai pu commencer à broder doucement, tout doucement. J’ai surtout broder le soir, c’était mon petit moment de méditation, une façon de me « pauser » et d’arrêter mon cerveau quelques minutes.

J’ai brodé mon hamac chéri que j’ai reçu à mon anniversaire 😍
Petit à petit

C’était aussi une façon de garder le cap malgré la fatigue, le protocole sanitaire, les élèves absents et surtout ce mal de dos qui me pourrit la vie !

Je suis contente d’avoir réussi à broder ce que je voulais et je suis fière de porter mon nouveau pantalon.

Je voulais refaire les poches car le tissu blanc fait un peu mal aux yeux mais la couture était trop complexe pour pouvoir les découdre et en refaire de plus jolies… alors j’ai sorti mes poscas et décoré l’intérieur 😉

Et voilà !! Et maintenant je rêve d’une salopette bleu de travail pour avoir un nouveau terrain de jeu !!

Je me suis aussi amusée à broder une vieille chemise en jean ! Mes élèves adorent quand j’écris au tableau et qu’ils peuvent lire ce petit message. Je les entends chuchoter, discuter à propos de cette phrase.

Les jours où mon « bleu de travail » est sale, je mets mon pantalon jaune. Acheté après une grossesse, il était devenu un peu grand… je le retrouve donc avec plaisir ! J’avais dessiné toutes ces maisons au posca et après de multiples lavages, il n’a presque pas bougé !

Il me reste encore un pantalon qui me va… que vais-je bien pouvoir faire dessus ??? Des idées ?

la petite robe marinièreS

 

On a tous un ou des vêtements que l’on adore mais qui finissent par être inutilisables pour diverses raisons.

Le jour où j’ai été obligée de « quitter » la marinière que PapaCoq m’avait offerte 10 ans auparavant pour cause de tâches, j’étais déçue et je n’ai pas pu me résoudre à la mettre dans les chiffons… Lire la suite

Chute de confinement…

Il y aurait beaucoup à dire sur le confinement que nous sommes en train de vivre… j’en ai envie mais les mots se bousculent dans ma tête et ce que nous vivons demande de l’énergie au quotidien. Entre la reprise du travail en « télétravail » pour assurer la continuité pédagogique et l’école à la maison, il y a du boulot. Sans compter tous les à cotés de cette situation inédite…

Lire la suite

Transports doux aux élections municipales…

Depuis quelques semaines nous recevons des tracts dans notre boîte aux lettres. J’avoue en jeter certains directement et j’essaye d’en lire un peu… mais je n’ai pas encore tout saisi du vocabulaire…

Ce serait sympa comme projet… non ? Mais développer les transports sans moteur c’est mieux je crois 😉

La femme en vrac

J’ai commencé à écrire un petit texte sur instagram mais j’avais trop à dire… Je mettrai cette bafouille là-bas mais je voulais garder ici une trace de mes réflexions actuelles. Alors en gras vous verrez le texte d’instagram et j’y ai ajouté des éléments de réflexion, des petits bouts de vie.

La femme en vrac…

Mon corps m’envoie des signaux forts.

Lire la suite

Joie de l’hiver selon le SiMignon

Cette année le SiMignon est en moyenne section et adore quand sa maîtresse lui parle des saisons.

A la toussaint, il nous a fait rammasser milles petits trésors d’automne en poussant des cris de joie dès qu’il apercevait un gland, un marron ou une jolie feuille.

Mais depuis qu’il a neigé fin novembre, il attend l’hiver impatiemment.

Je pensais que c’était lié au fait qu’il associe la neige à Noël et qu’il attendrait donc l’hiver comme il attend ses cadeaux au pied du sapin.

Cependant sa petite réflexion d’hier me fait douter de sa réelle motivation à attendre l’hiver

Cet enfant a déjà de l’humour… (peut-être qu’il a hérité de l’humour exceptionnel de ses parents 😂)